KoFo
Economie

BALANCE COMMERCIALE: Le Sénégal réduit le déficit de 66,8 milliards de FCfa en janvier 2019

Le Sénégal, grâce à une conjoncture favorable, a pu réduire le déficit de sa balance commerciale de 66,8 milliards FCfa en janvier 2019. La hausse des exportations de produits alimentaires et la baisse des achats de produits miniers, notamment le pétrole, en sont les facteurs explicatifs. C’est ce qui ressort du rapport de conjoncture de la Direction de la Prévision et des études économiques (DPEE).

Cette situation résulte d’une baisse des importations à hauteur de 74,1 milliards de FCfa alors que les exportations ont enregistré une hausse de 1,6 milliard de FCfa. Selon la note de conjoncture de la DPEE du mois de janvier de cette année, la balance commerciale du Sénégal s’est légèrement inclinée du coté des exportations exprimées à 180,9 milliards pour 179,3 milliards précédemment.

Hausse des exportations

Pour les prévisionnistes, cette hausse est la conséquence de l’augmentation des « produits alimentaires notamment les ceux halieutiques et arachidiers, l’acide phosphorique, les engrais minéraux et chimiques et le ciment. ». Concernant les exportations de produits alimentaires, la hausse observée est essentiellement liée au renforcement des ventes de produits halieutiques et arachidiers. 

Toutefois, il est noté, pour des raisons de conjonctures mondiales dues à la hausse du prix du baril du pétrole, une baisse des exportations des produits miniers.

Dans l’espace sous régional (Uemoa), les échanges extérieurs du Sénégal enregistrés sont de 40,8 milliards de FCfa pour l’export en janvier 2019 contre 33,5 milliards le mois précédent. Selon la DPEE, les exportations « représentent 22,6 % de la valeur totale des exportations de marchandises au titre de janvier 2019 contre 18,7 % un mois auparavant, soit un gain de 3,9 %. » Dans l’espace FCfa, le Mali reste encore le partenaire principal du Sénégal avec 35,1 % sur les 57,9 % de l’Uemoa. La part des produits acheminés vers le Mali, principale destination des exportations du Sénégal dans l’Union, est passée de 38,8 % à 57,9 %. Le ciment, les engrais minéraux et chimiques sont les produits phares. 

74,1 milliards de FCFA de baisse des exportations

Toujours dans une logique de réduction du déficit budgétaire, le Sénégal a pu, après avoir augmenté ses exportations, réduire légèrement ses importations. Celles-ci sont passées de 378,6 milliards au mois de décembre 2018 à 304,5 milliards au mois de janvier 2019, permettant ainsi au trésor public d’économiser une enveloppe de 74,1 milliards. Cette prouesse est consécutive à la réduction des dépenses sur les produits pétroliers à un moment où la guerre économique sino-américaine a influé sur les productions du pétrole. Paradoxalement, l’importation de produits automobile, bien qu’en hausse, n’a pas eu de conséquence sur les échanges commerciaux.

En outre, le rapport de la DPEE montre que les importations de biens, dans l’espace Uemoa, sont évaluées à 5 milliards au premier mois de l’année pour 3,3 milliards en décembre ; ce qui fait une différence de 1,7 milliard. Si les exportations font du Mali un partenaire privilégié, en ce qui concerne les exportations, la Côte d’Ivoire « demeure le principal fournisseur du Sénégal au sein de la zone, avec une part évaluée à 91,5 % en janvier 2019 contre 45,4 % le mois précédent, soit un gain de 46,1 %.

Sylvain Bangoura

Related posts

Ibrahima Déme DG Toundouber au Salon de l’agriculture Paris 2019

Ham Kode

AIR SENEGAL REÇOIT SON PREMIER A330NEO D’AIRBUS

Ham Kode

L’après campagne? Une économie morose

Ham Kode

Commenter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus